top of page

Animals As Leaders et ALLT sur la scène du Cabaret Sauvage de Paris !

Dernière mise à jour : 13 déc. 2023

Le 5 Novembre 2023, le groupe de Métal instrumental Animals As Leaders (accompagné par ALLT) est venu s'approprié la scène du Cabaret Sauvage de Paris.


Animals As Leaders, un groupe qui n'a pas besoin de chanteur


C'est en 2007 que Tosin Abasi (guitariste) monte son projet solo, qui ne le restera pas longtemps puisqu'il sera rapidement rejoint par d'autres musiciens, puis par Javier Reyes (guitariste) et Matt Garstka (batteur). Leur passion commune pour l'art de la musique les a mené a tracer leur route ensemble en tant qu'Animals As Leaders, avec lequel ils ont aujourd'hui sorti 5 albums, dont trois ont eu pour producteur Misha Mansoor, qui n'est autre que le fondateur et l'un des trois guitaristes du groupe Periphery.



ALLT, une étoile montante

Animals As Leaders ont amené avec eux ALLT, un groupe Suédois fondé en 2020. Et avec seulement 2 EPs et de nombreux singles, le groupe fait déjà de nombreux concerts et tournées, s'offrant un public de plus en plus large, gravillant les échelons pour se faire une place sur la scène Djent / Metalcore.




Le Cabaret Sauvage en feu

Le concert démarre vers 19h quand ALLT se présente sur scène. La salle est presque pleine et les headbangs et moshpits commencent déjà. L'amour du métal se fait ressentir chez les fans que les interprètes de "The Orphan Breed" ont su conquérir en seulement quelques minutes.




La fête bat son plein mais la fin du set arrive, ramenant le calme dans cette salle si particulière. Le calme revient, la bière coule à flots et l'impatience se fait ressentir chez les fans d'Animals As Leaders qui attendaient cette date depuis longtemps puisqu'elle était initialement prévue le 14 Janvier 2023 avant d'être reportée.



Le groupe arrive sur scène avec un set de 14 titres pour près de 2 heures de show !

C'est une salle de près de 1 200 personnes qui hurlent et chantent -non pas les paroles, puisque le groupe ne contient pas de chanteur mais- les accords et riffs des guitares de Javier et Tosin, imitant Matt à la batterie et prenant plaisir à écouter les assemblages des instruments à 8 cordes et des percussions.


Les premiers rangs restent admiratifs, non pas figés, mais les yeux rivés sur les instruments, tandis que les rangs plus éloignés profitent de l'ambiance lourde du métal progressif des interprètes de 'Monomyth' pour faire du moshpit, du slam ou encore un joli wall of death.


Les interactions avec le public sont inombrables et restent des souvenirs très précieux pour chacun des fans présents ce soir là.


En résumé, c'était un concert mémorable dont vous pouvez retrouver photos et vidéos sur nos réseaux et sur le site de photographie de notre journaliste !

7 vues0 commentaire
bottom of page